Bardages bois

Généralités sur les bardages bois + 2 rapports d'expertise



Bardage bois Douglas : très répendu en France ces dernières années.
Bardage bois Douglas : très répendu en France ces dernières années.

Télécharger
Rapport d'expertise anonyme d'un bardage bois massif : sapin du Nord, de la marque Silverwood - modèle Extra
Expertise d'un bardage bois massif : sapin du Nord de chez Silverwood, modèle Extra - rainure - languette ;
cas très rare : sinistre très important lié à la pose et à des facteurs aggravant exceptionnels.
Rapport expertise Bardage bois massif Si
Document Adobe Acrobat 3.1 MB
Télécharger
Rapport d'expertise anonyme d'un bardage en lames composées de particules de bois agglomérées et compressées de chez Werzalit - gamme Heritage
Expertise d'un bardage en lames composées de particules de bois agglomérées et compressées de chez Werzalit - gamme Heritage
défaut de conception de la lame d'air : non ventilée
+ défaut conjugué à un défaut de conception des lames
= sinistre : aspect boursoufflé du bardage ; détérioration dans le temps
Rapport expertise Bardage Werzalit Herit
Document Adobe Acrobat 9.1 MB

Budget expertise " bardage bois "

de 600  à  2 500  € TTC

paramètres de variation du prix :

> complexité et grandeur du bâtiment

> difficulté d'accès aux points singuliers : acrotères,

> étendue de la mission : 

    - études des solutions de réfection

     - suivi des travaux

> déplacement  ( néant si expertise sur photographies, sous conditions strictes )



Les bardages : fonctions

Un bardage a pour fonctions :

 > de protéger un mur, une paroi, contre les intempéries, les chocs,

 > de contribuer à l'isolation thermique et / ou acoustique

 > l'esthétique du bâtiment.

 Son aspect doit respecter des prescriptions architecturales inclues dans les règles d'urbanisme.

 Son aspect n'implique pas un choix imposé de matériau : par exemple, un bardage en ardoises réalisé avec des ardoises en matériaux composites, dont l'aspect est identique à des ardoises naturelles, ne peut être refusé par le service instructeur ou le maître d'œuvre.

Les bardages : types

Les bardages sont de plusieurs types :

 > bois : lames, panneaux,

 > en matériau composite : panneaux de résine synthétique

 > en acier : tôles ondulées, ondes de forme ronde ou en trapèze

 > en zinc

 > en ardoises

 > autres matériaux moins courant : pierres agrafées

Les bardages : poses

 Les bardages sont posés sur des murs supports différents :

 > maçonnerie : murs de briques, béton

 > ossature bois

 > ossature métallique

 et dans un sens particulier ( pour les lames ) :

 > horizontales, dans 80% des cas,

 > verticalement : le sens le plus adéquat ( dans le sens des fibres du bois = sens d'écoulement naturel de l'eau )

 > obliquement, le cas le plus rare et le plus délicat : nombreux risques de pièges à eau ( conception dite piégeante ).

Les bardages : garanties

 En fonction d'un choix parmi ces différents paramètres définissant un bardage, des dispositions constructives doivent être respectées pour garantir l'intégrité du bardage.

 Par exemple, un bardage bois sur ossature bois doit respecter des détails de pose qui sont différents des détails relatifs à un bardage de type bac acier sur ossature métallique.

 Pour les bardages de technique courante, ayant plus de dix ans de retour d'expérience, un DTU propre à chaque type est prescrit.

 Pour les bardages de technique non courante, comme par exemple des bardage en lame de bois composite pour lesquels le fabricant n'a pas assez de recul, d'expérience, un ATec et / ou un ATE ( ou ETE désormais ) est nécessaire pour apprécier si fiabilité d'une part, et pour décrire la pose la mieux adaptée. Souvent, l'ATec reprend la référence d'un DTU pour la pose. Par exemple, le bardage de Werzalit, réalisé à partir de lames de bois sous forme de particules de bois compressées, fait l'objet d'un ATec selon le profil des lames, ATec reprenant le DTU 41.2 pour la pose.


Les bardages : les risques, les sinistres

 Quels sont les bardages qui présentent le plus de risques, de défauts, de sinistres ?

 Aucun ! c'est une question de qualité de produit ( le matériau de bardage ) et / ou de pose du produit.

En général, un sinistre trouve plusieurs causes, les unes étant un facteur aggravant d'une autre.

 

La conception du bardage, y compris des points singuliers que sont :

 - les habillages de baies de menuiserie ( le tableau ) : appuis, seuils, tapées, linteaux

 - les pieds de bardage

 - les hauts de bardage : acrotères, sous-face de toiture ( cache-moineau )

 - les angles : entrants, sortants

 - les coupures entre niveaux : au niveau d'un plancher

 devant tenir compte parfois de contraintes particulières, réglementaires ou non :

 - coupure au feu par niveau,

 - IT249 ( Instruction Technique )

 - ventilation naturelle ( bardage bois )

 - garde au sol

 - tenue mécanique ( en fonction des zones de vent )

 est le premier facteur d'un sinistre, avant la qualité de pose.

 

Quels sont les sinistres sur le bardage bois ?

 Les principales causes de sinistre d'un bardage bois, sont :

 > le manque, voire l'absence de ventilation de la lame d'air,

 > une conception piégeante : l'écoulement de l'eau ne se fait pas facilement, l'eau piégée étant absorbée par le bois du bardage et / ou de son support, bois de bardage se trouvant ainsi dans des conditions de détérioration mécanique (gonflement, tuilage, gauchissement, etc.) et / ou structurelle (attaque du bois : champignon lignivores),

 > et secondairement, l'exposition de la façade aux intempéries et / ou au soleil.

 

Ce sont essentiellement les points singuliers cités ci-dessus, non traités comme il se doit ( DTU 41.2 ) qui sont à l'origine des désordres sur le bardage bois.

Mais d'autres causes peuvent être à l'origine d'un désordre :

 > attaque d'oiseaux : pics épeiche par exemple

 > ILX ( Insectes à Larves Xylophages ) ; insectes nidificateurs : abeilles charpentières

 

Quelle est l'ampleur d'un sinistre sur un bardage ?

Deux ampleurs si l'on peut dire :

 > " ampleur totale " : le bardage entier, sur une façade entière, est atteint dans sa tenue ( mécanique ) et / ou dans sa fonction de protection du mur.

 C'est le cas des bardages bois avec une lame d'air non ventilée en tête.

 > " ampleur limitée " : le bardage présente des désordres localisés.


Les bardages : exemples de sinistres causés par un défaut de ventilation de lame d'air

vue d'un bardage bois Douglas : le linteau n'est pas ventilé
vue d'un bardage bois Douglas : le linteau n'est pas ventilé

Par exemple, c'est le cas où la lame d'air n'est pas ventilée à cause d'une baie de fenêtre où le linteau ne présente pas d'orifice de passage d'air.

 

Dans ce cas, le reste de la façade est ventilée, mais pas une partie située au dessus de la fenêtre

vue d'un bardage bois sapin du Nord : l'appui n'est pas ventilé
vue d'un bardage bois sapin du Nord : l'appui n'est pas ventilé

Ici, cas où la lame d'air n'est pas ventilée à cause d'une baie de fenêtre où l'appui ne présente pas d'orifice de passage d'air.

 

Dans ce cas, le reste de la façade est ventilée, mais pas une partie située en dessous de la fenêtre

détail d'un pied de tapée de porte-fenêtre : conception piégeante ; le bois retient l'eau et risque de pourrir à terme.

 

> détail :

 

le pied du bardage en tapée ( baie de porte-fenêtre ) retient l'eau par capillarité : il finira par pourrir.


Exemple extrême de bardage bois sinistré : tuilage et délogement des lames

coupe d'une lame de bardage Silverwood Extra : tuilage

coupe d'une lame de bardage Silverwood Extra : tuilage

Coupe d'une lame de bardage bois massif : débit sur dosse ; retraits selon zones

Coupe d'une lame de bardage bois massif : débit sur dosse ; retraits différents selon zones

lame de bardage Silverwood Extra en limite de bardage acier : tuilage

lame de bardage Silverwood Extra en limite de bardage acier : tuilage



Coupe d'une lame de bardage bois massif : débit sur dosse ; retraits selon zones

Coupe d'une lame de bardage bois massif : débit sur dosse ; retraits différents selon zones

Coupe d'une lame de bardage bois massif : localisation de la zone saturée en eau

Coupe d'une lame de bardage bois massif : localisation de la zone saturée en eau

lame de bardage bois massif Silverwood Extra : délogement dû au tuilage excessif  associé à une pose non conforme

lame de bardage bois massif Silverwood Extra : délogement dû au tuilage excessif  associé à une pose non conforme



lames de bardage non alignées + tuilage = risque de délogement

 lames de bardage non alignées + tuilage = risque de délogement

lames de bardage non alignées : joint décalé ; rétention d'eau différente et conséquence grave sur les autres rangées de lames

lames de bardage non alignées : joint décalé ; rétention d'eau différente et conséquence grave sur les autres rangées de lames



vue d'ensemble de lames de bardage Silverwood Extra dont la pose n'est pas conforme

 

 

vue d'ensemble de lames de bardage Silverwood Extra dont la pose n'est pas conforme.


Exemple de bardage bois sinistré : aspect et protection - Werzalit Heritage

D'autres causes liées au matériau de bardage lui-même, avec ou sans facteur aggravant qu'est l'absence de ventilation de la lame d'air, sont possibles.

 C'est le cas des lames de bardage en bois recomposé à partir de particules de bois agglomérées :

boursoufflures du revêtement du bradage en particules de bois agglomérées et compressées   type Werzalit Heritage

boursoufflures du revêtement du bradage en particules de bois agglomérées et compressées 

type Werzalit Heritage

point singulier : aboutage entre deux lames => l'eau est absorbée par l'extrémité de la lame qui offre son bois de bout ; l'effet est accentuée dans ces zones par rapport aux rainures longitudinales

point singulier : aboutage entre deux lames => l'eau est absorbée par l'extrémité de la lame qui offre son bois de bout ; l'effet est accentuée dans ces zones par rapport aux rainures longitudinales

boursoufflures du revêtement du bradage en particules de bois agglomérées et compressées   type Werzalit Heritage

 

boursoufflures du revêtement du bradage en particules de bois agglomérées et compressées   type Werzalit Heritage

La lame est saturé d'eau (30%), la peinture extérieure se boursoufle, s'écaille

 


Ce type de lames de bardage, bien qu'ayant obtenu un ATec favorable, présente un défaut dans le cas précis d'une façade soumise à une pluie régulière, même fine, associée à un vent constant.

Dans ces conditions, le profil de type " rainure / languette ", n'est pas assez précis pour éviter aux fibres des particules du bois agglomérées de se gorger d'eau par absorption.

La conséquence est la rétention de cette eau et l'impossibilité de la restituée dans l'atmosphère en période sèche, du fait de la finition des lames, côté parement ( extérieur, face vue ) par un procédé d'imitation bois avec peinture microporeuse, et côté contre-parement ( intérieur, face non vue ) par un procédé d'enduit de type " plastique " associé à l'absence de ventilation de la lame d'air, facteur aggravant.

coupe bardage Werzalit Stone White

coupe bardage Werzalit Stone White :

 

> en vert, face recouverte d'un film " plastifiant "

 

> en rouge : face peinte

coupe d'une lame de bardage (à l'échelle) :

la jonction de recouvrement entre deux lames, avec le jeu des profils (congés), montre qu'en effet, par l'effet de la pression du vent, l'eau de pluie est en contact avec le bois "nu" de la rainure

avec pour conséquence, par capillarité, le gonflement du bois dans la zone.

 


Cf. les deux rapports complets pour en savoir plus.


Ce qu'il faut retenir : notre conseil

En cas de constat de modification d'aspect de votre bardage bois :

 > vérifier la bonne ventilation de la lame d'air derrière le bardage, en fonction de la pose des lames de bardage (horizontale ou verticale)

               + pied de bardage, tête, points singuliers : baies de menuiserie, angles de mur, etc.

 > diagnostiquer le bardage bois, en vue de déterminer les causes possibles :

               + est-ce un bois massif ? de quelle essence ? quel débit de lames ?

               + est-il exempt d'attaques biologiques (larves d'ILX, champignons) ?

               + est-il " gonflé ", saturé d'eau ? sur toute la hauteur de la lame ou partiellement ?

               + pose : verticale = idéale (écoulement de l'eau) ? horizontale : pose à clin ?

                  rainure languette ? autre : risque de rétention d'eau ?

               + les désordres apparaissent-ils sur toutes les façades ? ou que sur certaines

                  questions relatives à son exposition aux intempéries et / ou au soleil.

> le bardage est-il sous garantie décennale ?

               + quelle est l'ampleur des désordres ?

               + y a-t-il atteinte à l'isolation, à la structure des murs ? dans quelles proportions ?

               + quels sont les travaux nécessaires pour remettre en état le bardage ?